Comme je l'expliquais dans un précédent message, j'ai terminé mes études en avril dernier. Je suis donc passée du statut d'étudiante à celui de chercheuse d'emploi.

35

Les bibliothèques ne font pas vraiment partie des secteurs qui recrutent le plus. Il y a bien quelques offres mais la plupart des mes candidatures ont donc été spontanées, histoire de me faire connaître dans les mairies en espérant qu'au moins une pensera à moi lorsque le besoin se fera sentir mais ce n'est pas forcément là que l'on a le plus de chances de se faire embaucher. J'ai aussi candidaté pour des offres mais mon manque d'expérience ne joue pas en ma faveur (pourtant, il faut bien commencer un jour pour pouvoir avoir de l'expérience !), bien que j'ai les diplômes demandés. De plus, le fait de ne pas être encore titulaire d'un concours de la Fonction Publique Territoriale a parfois aussi posé problème à des employeurs qui ne cherchaient exclusivement que des fonctionnaires. Je veux bien passer les concours, le hic, c'est qu'il n'y en a pas tous les ans et que si je dois attendre le prochain, je ne suis pas prête de trouver un emploi !

Il a donc fallu que je pense à un plan B.

36

Le service civique m'a semblé être une bonne alternative. Au moins, ça évite d'avoir un trop gros trou dans son C.V. (les longues périodes d'inactivité, ça ne plaît pas aux recruteurs en général), ça occupe et ça peut aussi faire gagner en expérience (justement, c'est ce qui me manque) ! Bien sûr, ce n'est pas évident de trouver pile en bibliothèque ou même dans le domaine littéraire ou culturel mais on peut trouver d'autres choses qui se rapprochent des missions des bibliothécaires comme mettre en place des animations et favoriser le lien social.

37

Même avec de la bonne volonté, ça ne marche pas toujours et les coups de mou succèdent aux moments d'enthousiasme. C'est facile de douter de soi, surtout quand on commence je pense car on ne sait pas vraiment ce qu'on vaut, vu qu'on n'a jamais vraiment travaillé en dehors des stages.

38

Bref, par moment on est confiante et pleine d'espoir et on envoie une candidature. Motivée, on réfléchi déjà à ce qu'on pourrait faire une fois en poste (les animations qu'on pourrait développer, les livres qu'on pourrait acquérir, etc.). Ensuite, on déprime quand on a encore un "non" et ça recommence ! Drôle de cycle... Mais ça peut finir par payer !

39

Voilà, je devrais être occupée pendant 8 mois normalement. J'espère que cette période sera enrichissante et que je pourrai me rendre utile. Mon rêve de bibliothécaire n'est que reporté !